Magicien et spectacle de magie
Magicien et spectacle de magie
Retour index

Bouches-du-Rhône

Magie pour enfants

Dans cette rubrique un magicien dans les Bouches-du-Rhône ayant un programme spécifique pour le jeune public.

Magie de scène

La magie de scène nécessite le plus souvent de l'espace et peut être vue par un grand nombre de spectateurs.

Magie en close-up

C'est une magie intimiste qui s'adresse à un nombre réduit de spectateurs. Idéal lors de repas, salon professionnel...

Sites au hasard

Patrick Melkior

magicien Bouches-du-Rhône

S'y retrouver dans l'univers artistique. Ne pas faire d’erreur lors de l'engagement d'un artiste magicien est la pierre angulaire à toute manifestation réussie. On peut se reposer ici sur ce spectacle enfants qui est en haut du tableau.

Effectivement le magicien professionnel Melkior offre une prestation de qualité. Tout y est pour faire rêver et surprendre le jeune auditoir.

Chichuna

Chichuna

Entre les plats du repas ou durant l'apéritif, le magicien Chichuna se promènera de table en table pour montrer des tours de magie époustouflants et surprenants à quelques centimètres des yeux des spectateurs . Tours de cartes, pièces, feu et autres objets usuels. Un vrai régal, cela permet de divertir dans la bonne humeur de petites assemblée de gens. Idéal pour anniversaire, pour mariage... etc

Chronique de l'art magique

L'époque ou le spectacle enfants n'existait pas

Donnont un coup de projecteur à d'anciens artistes qui ont vécu à une époque qui n'est plus d'aujourd'hui ou le spectacle enfants de magie pour gouter d'anniversaire ne faisait pas parti des traditions. Encore moins le spectacle enfants pour Arbre de noel. Tout magicien des Bouches-du-Rhône leur doit le respect car c'est eux qui ont permet de mettre cet art sur les rails en France. Si un jour vous voyez un spectacle de magie à Aix-en-Provence comme à Arles ou dans d'autres villes des Bouches-du-Rhône comme la préfécture ou encore Istres, rien n'empêche le lecteur d'avoir une pensée pour eux.

Le premier illusionniste recensé

Vers 1642, un escamoteur se fit connaître à Paris par un tour de magie d'un genre spécial et en tous cas, d'une espèce plus rare que ceux de maître Gonin. Cet homme avalait un seau d'eau et rendait immédiatement après, soit en forme de girandole soit en partageant le tout, entre plusieurs bouteilles, avec la couleur de l'eau-de-vie, de l'eau d'ambre et de toutes les variétés d'eaux possibles. Spectacle de magie pour enfants et adultes étonnant que néanmoins le XVII siècle ne parut pas admirer à sa juste valeur. Dommage cela aurait peut-être fait le succès d'un magicien Monaco.

Peut-être, comme le remarque philosophiquement un magicien du Var parce que l'homme prenait peu d'argent. C'est probablement ce personnage que Jacques Laquiet a décrit sous le titre du « Malton buveur d'eau », avec ce quatrain :
Le Malton rend par sa science,
Tant d'eau de différente odeur,
Qu'il parait avoir en sa panse,
La boutique d'un parfumeur.

Ce tour de magie rappelle celui des verres chimiquement préparés, dans lesquels l'eau versée d'une même bouteille, prend la teinte de diverses liqueurs. D'ailleurs un magicien pour enfants le fait encore. C'était quelque chose comme la bouteille inépuisable de l'époque en spectacle de magie. Aujourd'hui, grâce à l'ingéniosité d'un magicien du Vaucluse, on offre au moins des liqueurs véritables. L'expérience est ainsi mieux goûtée des spectateurs que celle de ce fantastique buveur d'eau. On ne pense pas que ce genre d'exploit soit de sitôt renouvelé. Pour une part on regarderais à deux fois et même plus, avant de tenter une expérience pour le succès de laquelle il faudrait préalablement avaler un seau d'eau.

Ces tours de magie sont étonnants disait Victor Fournel et mieux prouvés que tous les faits de l'histoire romaine. Appuyés sur cette base solide, on peut dès lors considérer comme un véritable tableau de mœurs qui se rattache au sujet et non pas seulement comme une fantaisie macaronique, la description qu'a laissé l'auteur de Merlin Coccaïe, des exploits d'un escamoteur populaire. Cette peinture curieuse n'est pas seulement celle d'un homme, c'est celle d'un type. On la cite d'autant plus volontiers que l'Italie, où se passe la scène, était la terre nourricière, le point de départ, de la plupart des saltimbanques du monde civilisé, et qu'elle fournissait à Paris la fine fleur des escamoteurs, comme des charlatans et de ses empiriques.
Cela a faire sourire un magicien Bouches-du-Rhône lorsqu'il a apprit cela, lui d'origine Italienne.

Spectacle de magie dans les Bouches-du-Rhône

Spectacle de magie Bouches-du-RhoneLe magicien des Bouches-du-Rhône, Boccal le Bergamesque, est l'exemplaire original de tous les maîtres à cette époque. On le montre, la gibecière pendue au côté droit de la ceinture, les manches de la chemise et du pourpoint retroussées jusqu'au coude, installé devant une petite table qui repose sur deux tréteaux.
Il commencait le spectacle de magie non pas par un numéro de magicien ventriloque mais par les menues bagatelles du métier, escamotant ensuite des muscades avec ses gobelets de cuivre, les multipliant, les faisant disparaître. Il se fait ensuite apporter une bouteille de malvoisie (le gourmand), la boit tout entière et jette le bouchon dans la mer (il paraît qu'elle était à proximité), il sévissait peut-être à l'époque lors d'un spectacle de magie à Marseille. Puis après avoir ouvert la bouche, pour montrer qu'il n'y a plus rien dedans, il serre les dents, souffle de toutes ses forces et tire de son gosier des poignées de farine dont il asperge les assistants.
Sans parler de la satisfaction que cette originalité pouvait procurer aux dits assistants, on trouve qu'employer de la farine pour en tirer des poignées de son gosier et s'en servir pour asperger, n'est déjà pas si banal.
Il n'est pas de croire que ce tour enrichisse jamais un répertoire d'un magicien des Bouches-du-Rhone en spectacle enfants. En même temps on voyait, paraît-il, pendre au cou d'un des aspergés, le bouchon qui avait été jeté. Ensuite, il met un morceau de pain dans la bouche d'un spectateur et quand celui-ci veut le cracher, il n'a plus que des crottes de cheval entre les lèvres. Décidément ils avaient des idées en ce temps-là.

Voilà au moins un tour des plus gracieux et qui ne manque pas d'une certaine saveur. Il tirait ensuite les aiguillettes d'un autre sans les rompre et ordonnait de les chercher dans la poitrine de son voisin, d'où l'on tirait successivement une bouteille, un miroir, un écritoire, une sonnette, une semelle de soulier, une étrille, toute une foire quoi.

Il est obligé de féliciter cet artiste sur le choix de ses accessoires dans ce spectacle de magie. Quelle élégance, quel éclectisme et aussi quel compérage. Le voilà bien le chapeau inépuisable, représenté ici par la complaisante poitrine du voisin.
Si on ose faire ici une timide allusion concernant les assistants, on dirait volontiers que ce n'était pas dedans, mais autour de ce magicien Aix-en-Provence Boccal que se trouvaient les cornichons.