Histoire de la vie de Garcimore

garcimore

Garcimore, de son vrai nom Garcia José Moreno, est un Franco-Espagnol qui a vu le jour le 16 novembre 1940 dans la ville d’Albacète en Espagne. C’est un illusionniste, musicien et humoriste qui toute sa vie, a fait bénéficier le monde de ses talents d’artiste. Il a poussé son dernier soupir à 60 ans à l’Eure-et-Loir (France), le 18 avril 2000. 

La musique : sa première ficelle artistique

Garcimore dans sa petite enfance a intégré une équipe de fanfare dans son village. Ce qui lui a permis de savoir manier la trompette avec art. Après avoir perdu ses parents, très jeune, il entre à « l’école d’enfants de troupe ». Là-bas, il intègre le secteur de la musique.

Ce qui l’amène à suivre un cursus au conservatoire de Madrid. Âgé de 22 ans avec une bonne maîtrise de plusieurs instruments, il reçut sa première médaille qui lui a permis de devenir chef d’orchestre en 1962.

Direction la France pour montrer son talent

Au début de sa carrière en 1967, Garcimore élit domicile dans la ville parisienne. Il y passa plusieurs auditions de cabaret avant d’être retenu dans l’un. Avant de trouver son repère dans la ville de Grenoble, il a séjourné à Marseille et à Tours. Finalement, il effectue ses premiers numéros dans la ville de Palavas-les-Flots avant de revenir en 1976 dans la ville parisienne. 

Faire rire les autres était la conception de cet artiste

Après des représentations à Palavas-les-Flots et son retour dans la capitale parisienne, l’artiste fit plusieurs représentations au Don Camilo à Paris. Roger Pradines remarqua son talent pendant cette période et le plongea dans l’univers de l’émission « TV Music-Hall », dont il était l’animateur.

Faisant son bonhomme de chemin, il trouva grâce aussi chez Denise Fabre et Pierre Douglas avec la diffusion de « samedi est à vous ». Et au-delà de tout cela, l’illusionniste Garcimore savait mettre de la joie dans le cœur des enfants, surtout avec la diffusion de « Les visiteurs du mercredi ».

Garcimore et ses œuvres

Les œuvres de Garcimore sont multiples et variées. Au nombre de ces œuvres, nous pouvons citer : « Un Espagnol à Paris », cette œuvre comporte douze scènes. C’était son premier disque. Il réalisa d’autres films sur le sujet des animaux : la chouette Bouma, la chienne Dolly, le lapin Rustine, les souris Tac et Tac-Tac et bien d’autres encore.

En tant qu’auteur, il a publié deux livres : le magicien assassiné et les secrets de Garcimore.

Les animations de magie et l’humour captivent l’audience de l’artiste

Garcimore prenait un malin plaisir à surprendre son audience avec des animations de magie qui ne sont pas forcément prévues. Pourtant, il était très apprécié de ceux qui ne rataient pas ses représentations.

Il trouvait toujours la bonne manière pour avoir l’attention complète de son audience. Et ce, malgré sa maladresse, son costume rouge et ses mimiques particuliers. Il a réussi à façonner un personnage attachant qui allait au-delà de l’art magique.