Qu’est-ce que la psychokinésie et la télékinésie ?

cuillère

Il existe de nombreuses pratiques qui prennent le psychique pour base de travail. Parmi ces arts nous avons la psychokinésie et la télékinésie. Ces deux techniques se servent principalement de l’esprit pour arriver à leur but. En effet, l’on définit la télékinésie comme un mouvement d’objets sans qu’il n’ait de contact physique. Elle se sert de l’esprit pour agir sur les objets et les matières à distance.

Faire déplacer des objets par la pensée ! Réalité ou fiction ?

Le fait de pouvoir déplacer des objets fait partie de la lévitation. Cette discipline du paranormal, qui consiste à faire flotter un objet dans l’air sans appui est pratiquée par certains comme un art. D’un point de vue rationnel, la télékinésie n’est que fiction. Pourtant, de nombreux parapsychologues émérites affirment qu’elle est non seulement réelle, mais également possible.

Cette « micro-psychokinésie » est constamment analysée par les experts du domaine dans le but d’en déceler les contours et les secrets. Ces analystes font partie du centre de recherche américain (PEAR) et ont fait quelques découvertes. Après avoir effectué de nombreuses expériences, ces derniers se sont rendu compte que l’esprit de l’homme avait la capacité d’influer sur les objets et leur mécanisme de fonctionnement. Cette découverte a été possible grâce à des interventions scientifiques, mathématiques. Mais il n’en demeure pas moins que de nombreuses personnes ont toujours des doutes concernant ces pratiques dites « psi ».

Pourquoi certains doutent de la psychokinésie ?

La psychokinésie ne fait jamais l’unanimité dans les débats populaires. L’une des premières raisons de cette situation est soutenue par la fraude. En effet, de nombreux non-adeptes croient dur comme fer que la triche fait partie intégrante de cette discipline qui encadre la pratique.

Le point qui rend les gens sceptiques vis-à-vis de la discipline est relatif aux expériences en elles-mêmes. En effet, il arrive souvent que la réussite des expériences faites ne soit pas unanime. Dans certains cas, les constats suivants ont été faits : quand une expérience du PEAR réussit dans la zone où elle a été menée, elle ne réussit pas toujours dans d’autres pays comme l’Angleterre ou le Canada. Ce qui pousse quand même à s’interroger, car comme l’a dit le philosophe René Descartes «  le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ».

Un autre point qui pousse les esprits à se diviser concerne les résultats en eux-mêmes. En effet, il arrive souvent même quand ces derniers sont concluants, qu’ils ne soient pas du tout significatifs encore moins explicatifs. De nombreuses personnes disent qu’il ne suffit pas de prouver l’existence d’un phénomène aussi controversé. Pour que les gens adhèrent, il faut leur proposer une explication qui tient la route. Aussi, cette explication doit respecter des canons scientifiques pour pouvoir marquer les esprits de tous et faire adhérer les profanes.

Rappelez-vous, il s’appelait Uri Geller

Uri Geller était un célèbre psychonésiste israélien qui appliquait sa force psychique sur les cuillères. Il pouvait les tordre sans les toucher. Cet habitué de la télé affirmait haut et fort posséder des capacités de lévitation. De nombreuses personnes lui demandèrent alors de prouver cette capacité qu’il possède de manière objective, comme Gérard Majax.

Grâce aux différentes prouesses réalisées pendant les années 70, le prestidigitateur a néanmoins eu une petite reconnaissance. Des chercheurs français ont mis au point un logiciel d’interface cerveau ordinateur, baptisé OpenVIBE. Ce dernier donne la possibilité de déplacer des objets, peu importe leur nature (virtuels ou réels) uniquement grâce à la pensée.

La science rattrape la fiction

L’expérience qui s’est déroulée dans les locaux de l’INSERM, peut, d’une manière ou d’une autre prouver cette déclaration. En effet, ladite expérience a montré la capacité de l’esprit à faire décoller une fusée. Pour matérialiser cela, l’équipe s’est servie d’un crâne, l’a rempli d’électrodes et l’a relié à un ordinateur. Grâce à une action de pensée très forte qui était de bouger les pieds, le décollage (virtuel) d’un vaisseau spatial est devenu effectif. Mais il faut noter que ce genre de réalisation nécessite une énorme concentration.

L’on constate de plus en plus de travaux et d’expériences qui font intervenir une relation étroite entre l’homme et la machine. Entre les programmations de jeux vidéo et les applications médicales, la liste est longue. Si les choses continuent d’aller dans ce sens, le psychique fera bientôt partie des plus grandes forces de la science.